LA PRESSE EN PARLE…

Delphine assiste les chefs d’entreprise débordés A lire ce bel article rédigé par Agathe LE NUEFF du Courrier de l’Ouest. By votre assistante freelance Agathe…

Delphine assiste les chefs d'entreprise débordés

A lire ce bel article rédigé par Agathe LE NUEFF du Courrier de l’Ouest.

Votre assistante personnelle

By votre assistante freelance

Agathe LE NUEFF a bien compris l’enjeu de mon activité.

L’activité de « secrétaire indépendant » est encore méconnu auprès des professionnels comme des particuliers. 

Pour la petite histoire, c’est grâce à un proche que je me suis lancée dans l’aventure de l’entreprenariat. C’était en pleine crise sanitaire, un ami qui était à son compte depuis 3 ans, m’a dit : « j’aurais besoin de toi pour réaliser des tâches administratives, mais je ne peux pas t’embaucher. De plus, beaucoup d’indépendants ont besoin d’aide administrative sans pouvoir embaucher : vu ton expérience, pourquoi tu ne te mets pas à ton compte ? »

Certains proches m’ont demandé : « Mais de quoi vas-tu vivre ? Tu vas te trouver un emploi ? » « mais c’est risqué de créer ton entreprise en ce moment ! » Me laissant entendre par là que cette activité n’était pas suffisamment connue pour être appréciée par mes futurs clients. Le risque « zéro » n’existe pas. Personnellement, je pense qu’il faut savoir se lancer lorsque l’on ressent l’envie et le besoin. Y-a-t-il seulement un « bon moment » ?

« voici deux citations qui m’ont aidé à me lancer :

« Dans le monde des idées, tout dépend de l’enthousiasme. Dans le monde réel, tout dépend de la persévérance. » – Johann Wolfgang von Goethe
« Seuls ceux qui osent s’accordent le droit de réussir » – Jacques Audiberti

Heureusement, j’ai écouté ma motivation à devenir l’entrepreneure que je suis aujourd’hui. Comme vous pouvez le constater sur la photo de l’article, j’ai organisé mon bureau de manière à avoir vu sur mon jardin. J’ai tout le matériel nécessaire pour répondre aux besoins administratifs de mes clients.

Notre journaliste précise également que je me forme. Effectivement, lorsque l’on est à son compte, il faut se former surtout dans un métier où la technologie évolue sans cesse. Personnellement, j’adore les formations de la CMA d’Angers (Chambre des métiers et de l’artisanat). En particulier, celles que prodiguent Nicolas Jenft. Cela ne veut pas dire que les autres formateurs ne sont pas bon ! Loin de là !

Autrement, pour m’apporter du soutien, du partage d’expérience, répondre à des offres transmissent par les consœurs/confrères, j’ai adhéré à la FFMAS-ESI (Fédération Française des métiers de l’assistanat et du secrétariat – Entreprenariat secrétariat indépendant). Je partage les mêmes valeurs.

Pour me faire connaître, comme tout entrepreneur spécialisé, j’apparais sur un annuaire ADASI, celui que ma formidable consœur Alexandra a mis en place pour nous les assistantes indépendantes.

Pour m’investir comme chef d’entreprise sur la dynamique économique de ma commune, je suis membre de l’UMAC (Union ménitréenne des artisans-commerçants).  

Pour sortir de mon cadre, j’ai rejoint la communauté d’entrepreneur. Je participe, depuis la réouverture du Coworking de Trélazé, aux évènements organisés par la BGE d’Angers.

Je vous invite à parcourir mon site et découvrir mes prestations de services : des solutions pour les professionnels et particuliers à partager autour de vous sans modération. 

Cet article a pour but je l’espère de propulser ce formidable métier qui vient en aide aux allergiques de la bureautique, répond à la phobie administrative.. démarches et formalités en ligne… les pressés qui n’ont pas de temps ou pas l’envie de gérer leur paperasse…

A très bientôt pour un prochain post de blog !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.